1

Le smartphone est notre maison mobile

Une étude britannique dit que nous sommes devenus « des escargots humains transportant nos maisons dans nos poches »

Image : Paweł Kuczyński

Elle est marrante cette étude de l’University College London (UCL). Elle dit que nos smartphones sont devenus nos maisons virtuelles. « Le smartphone n’est plus seulement un appareil que nous utilisons, c’est devenu le lieu où nous vivons », explique le responsable de l’étude dans The Guardian. C’est vrai qu’avec le smartphone, on a toutes nos petites affaires en permanence avec nous : notre musique, nos films, notre travail, nos jeux et bien sûr tous nos amis via les réseaux sociaux. On n’est jamais démunis, dépaysés, loin de nos bases.

N’oubliez pas d’en sortir pour prendre l’air…

Bon, le problème, c’est qu’on a de plus en plus tendance à ne plus sortir de ce “chez soi virtuel”, y compris lorsque nous sommes en présence physique de vrais êtres humains. Combien de fois dégainez-vous votre smartphone pour voir ce qui se passe à la maison alors que vous êtes pourtant en train de boire un coup avec des amis ou dans un repas de famille ? Ça occupe le temps de cerveau disponible et c’est sécurisant. C’est le FOMO.

…et de déménager de temps en temps

C’est tellement notre maison qu’on peut déménager, mais sans perdre ses repères. Ma fille vient de changer de smartphone. Elle est toute contente d’avoir enfin un nouvel iPhone avec un appareil photo qui marche (le sien était cassé), Face ID, Apple Pay, etc. Du coup, je lui ai montré comment elle pouvait, en trois clics, transférer toutes ses applications et toutes ses données de son ancien smartphone. Elle se retrouve ainsi avec une nouvelle maison toute neuve mais ses meubles n’ont pas changé. Ses petites affaires sont bien là, comme avant. En fait, c’est juste comme si elle avait changé de murs et de rideaux et gagné un jardin en plus, sans changer de vie. Cela montre aussi à quel point l’appareil “smartphone” devient de plus en plus une simple commodité alors que la valeur est ailleurs. Comme pour les ravioli, ce qui compte c’est ce qu’il y a “dans la boite”.

Un commentaire

  1. Lorsque l’on change de smartphone ou de d’ordinateur, je trouve toujours plus sain de repartir sur une base saine et de réinstaller uniquement les applications dont on a réellement besoin.
    Cela permet de faire un nettoyage des apps et aussi d’éviter d’avoir une base de donnée corrompue que l’on se traîne d’iPhone en iPhone (ce qui m’est arrivé).
    D’autant qu’avec le Cloud l’essentiel est en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *