31 juillet 2020 2 Par Jérôme Colombain

Test des Bose Frames, ces lunettes qui remplacent les oreillettes

Sorties en 2019, les lunettes de soleil Bose Frames intègrent des petits haut-parleurs dans les branches. Un an après, on ne s’en lasse pas. C’est un moyen discret et pratique pour écouter de la musique, notamment en vacances.

Vautré au bord de l’eau, tartiné de crème solaire comme il se doit, vous profitez de l’été en mode bg. Les gens qui s’approchent ne savent pas que vous êtes plongé dans l’écoute d’un passionnant podcast ou de votre playlist Spotify préférée. Vous ne portez ni casque ni oreillettes, juste une simple paire de lunettes de soleil. Sauf que celles-ci sont équipées de minuscules haut-parleurs, dissimulés dans les branches, qui vous permettent de savourer vos contenus audio favoris.

Une qualité audio honorable

Comment ça marche ? Les Frames sont équipées de petits haut-parleurs, intégrés dans les branches, qui dirigent le son droit vers les canaux auditifs. Certes, la qualité audio ne vaut pas celle d’un casque fermé ou d’oreillettes traditionnelles, mais elle est néanmoins assez bluffante. Le rendu est clair et précis. Il manque un peu de basses, que l’on peut compenser manuellement en serrant ses mains autour des oreilles.

Les petits haut-parleurs sont logés dans les branches

Un bouton de commande unique

Les Frames s’appairent en Bluetooth avec tout smartphone, comme n’importe quelles oreillettes sans fil. L’ergonomie est simple : un petit bouton unique, situé sous la branche droite, permet de les allumer, puis de lancer ou d’arrêter la musique (simple clic), de passer au morceau suivent (double-clic) ou d’activer l’assistant vocal du smartphone (appui prolongé). On regrette un peu la forme étrange du bouton, un picot métallique qui ne tombe pas facilement sous le doigt et oblige parfois à s’y reprendre à plusieurs reprises. Dommage q’u’il n’y ait aucun réglages du volume sur les luettes, ce qui oblige à passer par le smartphone ou par l’assistant vocal de celui-ci (“Dis Siri, baisse le son“). Pour éteindre les lunettes, il faut les mettre à l’envers pendant deux secondes. Cela peut sembler étrange mais en réalité c’est le geste que l’on fait habituellement avec une paire de lunettes lorsqu’on la pose.

Un micro intégré permet de parler à son assistant vocal et de passer des appels téléphoniques. Toutefois, dès que l’on se déplace et que l’air frappe sur le micro, le correspondant a du mal à vous entendre.

Moins coupé du monde qu’avec des oreillettes

L’intérêt d’un tel accessoire est de ne pas nous isoler autant qu’avec des oreillettes traditionnelles (“HEY, TU M’ENTENDS ? ON VA SE BAIGNER !“). On peut écouter de la musique et continuer en même temps à discuter avec d’autres personnes. Cela peut rendre service pour certaines professions particulières ayant besoin de communiquer discrètement, par exemple agent de sécurité ou encore comédien sur scène ayant oublié son texte…

Cependant, attention, cela n’est vrai qu’à condition d’écouter la musique à volume modéré. A partir d’un certain niveau sonore, les Frames coupent de l’extérieur presque autant que des oreillettes traditionnelles. Il faut impérativement les ôter ou couper le son pour converser avec quelqu’un. C’est un problème si vous espérez, par exemple, les utiliser à vélo pour pédaler en musique sans risquer de vous faire verbaliser : en réalité, vous n’entendrez plus vraiment les bruits environnants, à moins de les régler vraiment à bas niveau sonore afin de préserver votre sécurité.

A l’inverse, les personnes autour de vous n’entendent quasiment rien. Sauf, là encore, si vous mettez le volume très fort. Dans ce cas, il devient difficile de passer inaperçu. Le son sortant des Frames devient aussi audible qu’avec la plupart des oreillettes classiques.

Un look qui convient à tous

Les Frames ne sont ni belles ni moches. Bose a plutôt bien réussi son coup en optant pour une ligne assez classique, inspirée des mythiques Ray Ban Wayfarer, un style qui convient à la plupart des visages. Les lunettes existent en deux modèles : Alto, plutôt masculin (disponible en deux tailles), et Rondo, plutôt féminin (disponible en une seule taille). L’électronique et les haut-parleurs sont très discrètement intégrés dans les branches. On remarque juste une légère excroissance vers l’arrière.

Certes, l’esthétique demeure minimaliste avec un plastique assez brut. Mais, les lunettes sont légères et résistantes, ce qui correspond bien à un usage de plein air. Evidemment, ne vous baignez pas avec car l’électronique embarquée s’en remettrait difficilement. En fait, avec genre de lunettes, dont l’intérêt est avant tout de servir d’écouteurs sans écouteurs, on se dit que tant qu’elles ne sont pas carrément moches, le contrat est rempli.

En revanche, dommage pour les porteurs de lunettes de vue : les Frames sont disponibles uniquement en version soleil non corrigés. Bose annonce depuis le début que des verres correcteurs seront disponibles; mais ceux-ci ne le sont, pour l’heure, qu’aux Etats-Unis.

Màj : un lecteur français me signale qu’il a pu mettre des verres correcteurs sur ses Frames

Autonomie généreuse mais connecteur propriétaire

L’autonomie annoncée de 3h30 est confirmée par un test de 01net. Ce n’est pas mal pour un objet de cette taille contenant une batterie forcément de petit gabarit. Seule déception : les Frames se rechargent à l’aide d’un câble équipé d’un petit connecteur propriétaire. Vu le risque élevé de perte d’un tel accessoire en vacances, on aurait largement préféré un connecteur standard micro-USB. En tout cas, comme tous les produits Bose, les Frames “parlent” pour indiquer les informations de base. On adore l’entendre dire “batterie féble“…

Pas de prochaine version 

Initialement, les lunettes Frames font partie d’un projet un peu fumeux de « réalité augmentée audio » (Bose AR). L’appli compagnon permet de se plonger dans des ambiances sonores « interactives », variant en fonction des mouvements de tête (on tourne la tête à droite pour entendre certains sons, à gauche pour d’autres, etc.). L’aspect audio classique n’étant, en quelque sorte, qu’une fonction secondaire. Le projet Bose AR à été abandonné en 2019 et Bose ne devrait donc pas faire évoluer ses lunettes. Il n’y aura pas de Frames 2. C’est vraiment regrettable car les Frames sont un produit intéressant, même sans réalité augmentée. Monsieur Bose, si tu nous lis !

Verdict

Les Bose Frames sont une bonne idée toute simple. Elle allient en un seul objet deux accessoires dont on a besoin en été : des lunettes de soleil et des écouteurs sans fil. Elle limitent donc le nombre de trucs à emporter à la plage et à manipuler en plein air (un casque audio ça s’abime et des oreillettes ça se perd). Les Frames ne peuvent pas remplacer des oreillettes en toutes circonstances (les lunettes de soleil en hiver, ce n’est pas l’idéal) mais elles sont vraiment sympas en été. Le design n’est pas exceptionnel mais on n’a pas honte de les porter. Dommage qu’il soit impossible de les transformer en lunettes de vue, ce qui limite leur utilisation (les myopes éviteront de conduire avec). La praticité a été bien étudiée. Bref, un excellent concept.

Prix conseillé : 229,95 euros
Site officiel : Bose

Points forts

  • Concept
  • Qualité audio
  • Design

Points faibles

  • Pas de commandes de volume
  • Connecteur propriétaire
  • Un peu chères